Extra-sensibleS

Laboratoire itinérant
pour penser avec les forêts et le vivant

création 2023/2024 // dès 10 ans

D'après divers ouvrages autour de la pensée du vivant.
Une formule souple légère et participative
pour questionner nos liens intimes avec le vivant.

Distribution en cours…

Mise en scène et conception : Valentina Arce
Scénographie : Jane Joyet
Dramaturgie : Marion Platevoet
Interprète : Maïlys Habonneaud
Écriture chorégraphique : Denise Namura
Création sonore avec des sons du vivant : Camille Tirard, Mélia Roger et Sergio Roa
Conseil à l’écriture et en lien avec la notion biologique du vivant : Julieta Canepa
Collaboration à la mise en scène : Mélicia Baussan
Régie plateau et interprétation : Simon Belot

Production & diffusion : Amandine Marseguerra, Yasna Mujkic et Fabien Loizel
Graphisme : Marion Tetu et Pauline Beekandt

DATES DE REPRÉSENTATIONS

TOURNÉE 2023/2024

Espace Jean Vilar // Champigny-Sur-Marne (94) // Collège Willy Ronis
Vendredi 19 janvier 2024
Île d’Enfance // Gennevilliers (92)
Présentation de la conception d’Extra-SensibleS aux rencontres artistiques
Jeudi 29 février 2024
Théâtre Halle Roublot // Fontenay-Sous-Bois (94) // Collège Jean Macé
Mardi 6 février 2024 à 10h15 et 13h30
Mercredi 7 février 2024 à 10h15
Jeudi 8 février 2024 à 10h15 et 13h30
Vendredi 9 février 2024 à 10h15
Collège  Paul Vaillant Couturier // Champigny-Sur-Marne (94)
Mardi 19 mars 2024 – 10h et 13h30
Collège Paul Verlaine // Paris (12)
Jeudi 21 mars 2024 à 13h30 à la Maison des Ensembles
Mardi 2 avril 2024 à 10h et 13h30 au Collège Paul Verlaine
Collège Nelson Mandela // Champigny-sur-Marne (94)
Lundi 24 juin 2024 à 10h et 13h30
Collège Pierre de Ronsard // Paris 17e
Mardi 25 juin 2024 à 13h35
Collège Paul Verlaine // Paris 12e
Jeudi 27 juin à 10h et 13h30
Festival OFF d’Avignon du 6 au 21 juillet 2024 (84)
La Cour du Spectateur à 18h15
Relâche les 8 et 15 juillet 2024
NOTE D’INTENTION

« Mon père est né au bord de l’Amazone, c’est sans doute pour cela que le chant de cette forêt résonne toujours dans ma mémoire, et que ses habitants humains et plus qu’ humains, m’ont toujours émue et fascinée. »

[…] J’ai l’intention de faire avec « Extra-sensibleS », un moment scénique sensoriel, visuel, olfactif, tactile et auditif. J’aimerais que cette forme théâtrale légère fasse irruption dans la salle de classe pour vivre une expérience immersive avec les élèves, afin d’expérimenter ensemble au contact de récits écobiographiques* puissants, une autre manière de cohabiter avec le vivant. Avec un acteur-marionnettiste-danseur qui ira au-delà des mots, un créateur sonore/bruiteur inspiré et une scénographie peuplée d’objets insolites, nous plongerons dans le monde insoupçonné de l’infiniment petit jusqu’aux immenses paysages millénaires. J’aimerais mobiliser cette part intime de nous-mêmes, celle qui nous relie aux infinis mystères des vies qui nous entourent.

Valentina Arce

* La notion d’écobiographie inventée par le philosophe Jean-Philippe Pierron, c‘est raconter une histoire qui nous relie à un animal, un arbre, une rivière ou des matières de la nature, cette expérience peut devenir le point de départ de notre engagement pour le vivant.

LIRE LA NOTE D'INTENTION DÉTAILLÉE

Mon père me racontait qu’étant enfant, de sa maison au bord de l’eau, il pouvait y lancer sa canne à pêche, comme tous les hommes de cette terre rouge et contempler l’immensité de l’espace qui le séparait de l’autre rive où ses yeux pouvaient se perdre dans le vert infini. Plus tard, lorsque la vie l’a emporté vers la grande ville de Lima, la part de la famille restée à Iquitos en Amazonie, continuait d’envoyer des colis merveilleux emplis de victuailles qui, dès qu’on les ouvrait, laissaient échapper les senteurs enivrants de la forêt, l’arôme de fruits inconnus à la côte, les poissons séchés de l’Amazone, portant les noms les plus extraordinaires comme “paiche” ou “carachama”.

Grâce à cette filiation imaginaire avec l’Amazonie qui vient de mon enfance, j’ai été longtemps persuadée que chaque arbre possédait un esprit, et la présence imaginaire de la forêt amazonienne a été nécessaire à mon existence. Aujourd’hui plongée dans ma vie citadine, j’avais quasiment oublié cette forêt de mon enfance.

J’ai été saisie par la notion d’“écobiographie” proposée par Jean-Philippe Pierron dans son livre Je est un nous.  Cette partie de notre histoire que Pierron appelle  “écobiographie” est une plongée vertigineuse dans la chair à vif de notre relation passée ou présente au vivant. Elle saisit de façon captivante cette part intime, faite de souffles, de parfums et de textures, de « toutes les capillarités secrètes…qui nous lient et nous relient aux autres, aux animaux, aux végétaux, aux paysages… ». Cette histoire, que chacun a sans doute éprouvé, peut nous permettre de plonger dans toutes les interdépendances qui nous relient au vivant, de nous émerveiller face aux habitants plus qu’humains qui vivent sur la terre.

J’ai eu envie de porter cette notion d’écobiographie à la scène pour saisir le chemin de cette cartographie intime qui nous relie au vivant. Cette notion écobiographique est poétique, puissante et nous envahit d’une profonde écoute envers d’autres existences.

J’ai l’intention de faire avec « Extra-sensibleS », un moment scénique sensoriel, visuel, olfactif, tactile et auditif. J’aimerais que cette forme théâtrale légère fasse irruption dans la salle de classe pour vivre une expérience immersive avec les élèves, afin d’expérimenter ensemble au contact de récits écobiographiques puissants, une autre manière de cohabiter avec le vivant.  Avec un acteur-marionnettiste-danseur qui ira au-delà des mots, un créateur sonore/bruiteur inspiré et une scénographie peuplée d’objets insolites, nous plongerons dans le monde insoupçonné de l’infiniment petit jusqu’aux immenses paysages millénaires. J’aimerais mobiliser cette part intime de nous-mêmes, celle qui nous relie aux infinis mystères des vies qui nous entourent.

Valentina Arce

AUTOUR Du spectacle

Avec le soutien du Département du Val-de-Marne, de l’Espace culturel Jean Vilar d’Arcueil (94), du Centre culturel Jean Vilar de Champigny-sur-Marne (94),  du Théâtre Halle Roublot de Fontenay-sous-Bois(94), du SEL de Sèvres (92),
du Théâtre Antoine Watteau à Nogent-sur-Marne (94), de la Cie Les Rémouleurs (93) et de la Cie Tro Héol (23).